La condensation en action

La condensation en action

Les fenêtres à double vitrage sont conçues pour une stabilité et une isolation optimale. Subissant un cycle journalier d’expansion et de contraction sous l’effet des énergies solaires, elles peuvent finir par perdre en efficacité si leurs joints ne sont pas correctement entretenus. En effet, avec le temps le joint d’étanchéité subit des variations de pression dues aux fluctuations thermiques ce qui favorise l’apparition de petites fractures, ouvrant la voie à des infiltrations d’air qui va se loger dans l’espace entre les vitres. Notre Vitrier Montpellier vous en dit plus.

LA NATURE DES DOMMAGES DUS À LA CONDENSATION

Poursuivant son chemin de condensation, la liquéfaction conduit inévitablement à des dommages matériels sur les fenêtres la plupart du temps irréversibles. Ils peuvent être alors de deux natures différentes : soit les dégâts ressemblent à des lits de rivières ou alors à de la brume de silice. Les premiers sont le résultat de la vapeur condensée entre les vitres qui se transforment en petites gouttes qui coulent le long de la vitre. L’eau qui descend ainsi suit des chemins étroits et creuse des sillons dans la surface du verre. Vous imaginez un canyon? Ca donne la même chose, chez vous, entre deux fenêtres.

Le deuxième genre de formation, sous forme de brume, est constitué une fois le gel de silice saturé. Érodé par les courants d’airs qui traversent les parois, une accumulation va créer des flocons blancs sur la surface de la vitre. Vous venez de remarquer ceci à la fenêtre de votre bureau? Il est peut être temps de remplacer la fenêtre.

LES FACTEURS DE DÉTÉRIORATION

Si le vitrage intérieur est embuée, c’est donc simplement en raison d’un air chargé en humidité et une température fluctueuse. Pour un peu plus d’explications, c’est le point de rosée qui est en partie responsable de cette condensation. Il correspond à la température à laquelle la vapeur d’eau apparaît dans l’air ambiant avant de se condenser sur une paroi en fonction de la température. Ainsi, un air ambiant chargé en humidité et une température de support égale ou inférieur au point de rosée fera apparaître de la condensation.

Les fenêtres placées sur un côté très ensoleillé d’une maison subissent donc de plus grandes variations thermiques, apportant de plus grandes contraintes sur les joints et des taux de défaillance plus élevés. Les cadres en vinyles sont les plus sensibles sur le long terme. Sur les doubles vitrages leur taux de défaillance est alors plus élevé.

LES SOLUTIONS

Si l’ensemble du vitrage dans ce cas ne doit pas être remplacé, occasionnellement, ce sont les cadres qui demandent une réparation. Nous utilisons la plupart du temps un procédé de désembuage pour pouvoir réparer les vitrages face à ce souci temporaire.

Le protocole à suivre est assez simple : un trou est percé dans la fenêtre depuis l’extérieur puis une solution de nettoyage est vaporisée dans la chambre à air. La solution est aspirée avec l’humidité au moyen d’un aspirateur. Puis de manière permanente un appareil de désembuage débarrassera les parois définitivement des l’humidité au cours du pompage thermique.

La présence de condensation dans les fenêtres à double vitrage est donc un signe indicateur concernant l’état d’endommagement du vitrage. Celui-ci a bien souvent besoin d’être réparé voire complètement remplacé lorsque la condensation s’installe de manière visible et permanente. Cette accumulation d’humidité peut nuire au vitrage et indique une fuite anormale des joints, c’est pourquoi nous vous conseillons de faire appel à nos services en cas de doute ou pour tout diagnostic.